24 octobre, 2008

Communiqués de Presse

Classé dans : — fcpemagnyleshameaux @ 10:17

 

 

——————————————————

Salon de l’Education

La FCPE continue sa campagne de mobilisation sur le mal de dos

(emplacement du stand FCPE – CE 128)

La FCPE continue sa campagne de mobilisation pour lutter contre les cartables trop lourds.

Chaque jour, les visiteurs se prêteront au jeu de porter un cartable qui équivaut encore aujourd’hui à 25 % du poids moyen d’un adulte alors que les textes officiels préconisent un cartable n’excédant pas 10% du poids de l’élève.

Enfants et parents présents sur le salon pourront également essayer un mobilier ergonomique qui fait partie des solutions pour limiter au maximum le mal de dos chez les futurs adultes.

Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE , répondra à vos questions à l’ouverture du salon sur le stand de la FCPE

Les administrateurs nationaux de la FCPE pourront également vous rencontrer et discuter sur tous les sujets qui mobilisent la FCPE  :

-         le poids du cartable (jeudi 27 novembre)

-         l’accueil des enfants en situation de handicap (vendredi 28 novembre)

-         la santé à l’école (vendredi 28 après-midi)

-         la maternelle et l’école à 2 ans (samedi 29 novembre)

-         les remplacements et la liste de carence (dimanche 30 novembre)

-          la réforme du lycée (samedi 29)

Contact Presse

Laurence GUILLERMOU

Tél : 01.43.57.16.16

 ————————————–

N’hésitez pas à ouvrir le fichier contenant l’appel d’offre passé par le ministère (les renseignements généraux avaient refusé de le faire) : Communiqués de Presse pdf aooveilleopinion.pdf

Communiqué de presse

13 novembre 2008

Veille de l’opinion : est-ce grave, docteur ?

L’obsession maladive du contrôle de la population a atteint un second membre du gouvernement. Après Nadine Morano, secrétaire d’Etat à la Famille , qui voudrait savoir à quoi chaque famille utilise l’allocation de rentrée scolaire, Xavier Darcos lance un appel d’offre pour connaître quasiment en temps réel l’état de l’opinion publique sur le système éducatif.

Pour le montant budgété, 100 000 euros – exactement le montant de la baisse de subvention qu’elle a eu à subir cette année – la FCPE est prête à tenir le ministère informé de ses prises de positions et de l’état d’esprit des parents d’élèves.

Encore faut-il que le ministère accepte d’entendre ce qu’elle a à lui dire voire accepte de tenir compte de ce que les acteurs du système éducatif pensent quant aux réformes nécessaires dans l’Education nationale…

A quoi sert d’ausculter l’opinion de si près si c’est pour ne jamais tenir compte de ses avis ?

Contact Presse                                    e-mail : fcpecom@fcpe.asso.fr

Laurence GUILLERMOU                         Site : http://www.fcpe.asso.fr/

 

 ————————————————–

Communiqué de presse 

22 octobre 2008 

 Réforme du lycée : encore un rendez-vous raté ! Que reste-t-il de la grande et ambitieuse réforme annoncée pour le lycée? Pas grand-chose. Après plusieurs mois de déclarations d’intention et de discours pédagogiques, le ministre rend des arbitrages a minima. Restent les suppressions de postes et la précipitation. 
La FCPE constate qu’une nouvelle fois, le ministre fait le contraire de ce qu’il annonce dans les médias. 
  
La troisième et la seconde, qui forment pourtant le cycle de détermination, resteront des années de tri et de sélection des élèves, à forte connotation sociale. Il ne pourra en être autrement. Le maintien de la partition du lycée en deux voies étanches, générale et technologique, empêche le passage de l’une à l’autre ;  le redécoupage de l’année limité à quelques heures ne résout en rien la question des erreurs d’orientation ; trois heures hebdomadaires mêlant orientation, travaux interdisciplinaires et accompagnement ne favoriseront pas l’autonomisation des jeunes. Et l’examen du baccalauréat ne sera pas réformé, alors qu’il conditionne la pédagogie de tout le lycée. L’absence de formation professionnelle continue et la réduction de la formation initiale des enseignants montrent que l’ambition reste inexistante concernant l’individualisation de la prise en charge des élèves. 
La FCPE, qui a toujours été force de proposition, déplore à nouveau que le ministre n’ait pas jugé utile d’associer les parents d’élèves à la réflexion sur le sujet. 
Elle se félicite néanmoins de n’avoir pas perdu de temps dans des concertations vaines puisque balayées d’un revers de main par le ministre. 

   ———————————————

Communiqué de presse

24 septembre 2008

Contact Presse

Laurence GUILLERMOU

Tél : 01.43.57.16.16

06 82 81 40 82

Fédération des Conseils

de Parents d’Elèves

des Ecoles Publiques

108-110 Av. Ledru-Rollin

75544 PARIS Cedex 11

Tél : 01.43.57.16.16

e-mail : fcpecom@fcpe.asso.fr

Site : www.fcpe.asso.fr

 Ecole maternelle : Xavier Darcos oublie

ses fondamentaux

La FCPE rappelle que l’école maternelle est le seul lieu qui accueille tous les enfants sans distinction. Elle est gratuite, présente sur tout le territoire français et ses missions sont évidemment bien différentes des structures d’accueil du jeune enfant. Dans la lutte effrénée affichée par le gouvernement contre l’échec scolaire, la scolarisation en maternelle devrait donc rester une pièce maîtresse.


L’Ecole maternelle n’est pas une école au rabais, au contraire, puisqu’elle lutte contre les inégalités en socialisant les enfants, en permettant l’acquisition des règles de vie en commun, et en jetant les bases des apprentissages nécessaire à leur scolarité future.

Non, les parents ne seraient pas choqués que les enseignants de maternelle soient formés à bac + 5 compte tenu de l’importance de ce qui se joue en maternelle !

Pour la FCPE , il est indispensable de conserver la qualité de notre Ecole maternelle, en maintenant des effectifs raisonnables dans les classes, en renforçant la formation des enseignants au développement psychomoteur des enfants, en scolarisant tous les enfants de trois ans et ceux de moins de trois ans dont les parents le souhaitent sur tout le territoire.

Les parents n’accepteront pas que le ministre de l’Education nationale, transfère les missions de l’école maternelle vers des structures d’accueil de la petite enfance, à charge, une fois encore, des municipalités.

Laisser un commentaire

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...
| Le blog du 1er régiment d'a...